⋅ 49 / 58 ⋅

Carole and Tuesday
Saison 1, épisode 08
All the young dudes

[Tuesday à gauche et Carole à droite, vues de trois quarts, chantent sur scène pendant le concours télévisuel.]

Non seulement je regarde alors que je n’aime pas, mais en plus je me dois d’écrire dans la foulée. Quelle tannée. C’est hideux, les couleurs sont criardes et les plans et cadrages sans saveur, c’est le plus souvent mal animé, gavé de plans fixes et de visages hagards mal dessinés. Les personnages sont moches mais surtout ils sont cons, tous moches et tous vraiment cons. Le public est rempli d’abrutis encore plus naïfs et vaseux que les deux personnages clés. Ça n’en finit plus de dégouliner et de me plonger dans cet univers télévisuel que je hais. Mais le pire, ça reste ce mépris pour la musique et la culture souillées et chiassées et salies encore et un peu plus de caricatures abominables. Un mépris qui me révolte, parce qu’il suffit de sortir des grands médias et de l’univers dépeint pour être submergé par l’excellence et la créativité. À quoi bon se focaliser sur le pire et lui donner toute la place ? Et comment s’explique cette soudaine dose létale de grotesque ? C’est devenu complètement ridicule. Watanabe ou pas, c’est de la merde, j’arrête.

★ 1/10 ★

Œuvre dévoilée au public le
Œuvre auscultée par mes soins le
Impressions formulées le
Impressions publiées le