⋅ 28 / 36 ⋅

Fruits basket 2019
Saison 1, épisode 02
Ce sont tous des animaux !

[Le chat roux, poil hérissé, face à la souris grise affalée sur la tête du chien noir, tranquilles. Tous trois frères maudits, transformés temporairement du fait d’un contact inopportun avec la protagoniste.]

Amitié naissante, à moins qu’on soit déjà dans la romance ? Dialogue constant, un peu fatiguant, situations et interactions pourtant plutôt plaisantes. L’univers s’est restreint aux personnages : l’absence de conséquences en ce qui concerne la maison ou l’école fait que ces deux seuls lieux n’existent pas vraiment. J’ai du mal à me contenter d’une animation majoritairement figée : ces personnages, qui prennent toute la place, ne respirent pas et se meuvent avec raideur. La référence permanente de la protagoniste à sa mère me fatigue aussi déjà un peu. Je ne sais pas si son évolution sera bien amenée (et je n’ose imaginer qu’elle ne mûrisse pas). Cela étant, la bienveillance imprégnant est bienvenue, la musique m’a temporairement bercé, et l’histoire se densifie lentement mais sûrement.

★ 6/10 ★

Œuvre dévoilée au public le
Œuvre auscultée par mes soins le
Impressions formulées le
Impressions publiées le