⋅ 47 / 58 ⋅

Kimetsu no yaiba
Saison 1, épisode 08
Le Parfum du sang d'envoûtement

[Deux démons découverts durant cet épisode, le jeune homme en chemise blanche à gauche, la femme mûre en kimono sombre à droite, face à nous. Derrière eux, un ensemble graphique et multicolore de fleurs, de pétales et de flux correspondant au pouvoir de la démone dans lesquels ils baignent.]

En voilà un épisode réjouissant ! Et notamment parce qu’il m’a surpris. L’univers y est développé à travers ces nouveaux personnages, toujours aussi charismatiques, et qui forment surtout un ensemble hétérogène en termes de passifs et d’objectifs. Ils ont donc des rôles bien distincts et leurs rencontres pas forcément courues d’avance donnent lieu a des échanges intéressants. Comme la trame sort des senties battus, rien ou presque ne semble définitif. Les bonnes idées affluent (envoûtement, passe muraille, médecine, l’espoir formulé avec rigueur et douceur…), même si quelques-unes me semblent saugrenues (en l’occurrence les attributs des opposants se déclarant en fin d’épisode), le pire (horrifique) à l’image côtoie le meilleur (japonisant et poétique), et je me retrouve à profiter simplement de cette composition chamarrée qui est comme offerte en présent sincère aux yeux du spectateur.

★ 7/10 ★

Œuvre dévoilée au public le
Œuvre auscultée par mes soins le
Impressions formulées le
Impressions publiées le