⋅ 72 / 82 ⋅

Kimetsu no yaiba
Saison 1, épisode 12
Zen’itsu dort, le sanglier montre les crocs

[Zen’itsu au premier plan, dans son kimono jaune sur sa tenue de combat noir. Personnage employant la foudre et rengainant son sabre après avoir décapité en un éclair le monstre dont on voit le buste sans tête à l’arriêre-plan.]

C’était lent et répétitif. J’ai profité des quelques secondes de belle animation sur la fin, mais deux des trois ennemis (ceux sans histoire ni nom, et dont on aurait tout aussi bien pu se passer) se sont fait pourfendre en une demi-seconde entre temps et malgré les longueurs ayant mené jusqu’aux affrontements. Ces narrateurs font durer, sans remplir, sans nourrir, en arrosant de dialogues quadrillés et vains, en habillant des mêmes expressions faciales et des mêmes attitudes. Si bien que je ferais mieux d’écrire à propos de ce que j’ai lu et vu d’intéressant avant ça, hors champ du divertissement, et de laisser à ce dernier le soin de me reposer, voire de m’ennuyer, très temporairement du moins.

★ 5/10 ★

Œuvre dévoilée au public le
Œuvre auscultée par mes soins le
Impressions formulées le
Impressions publiées le