⋅ 73 / 82 ⋅

Kimetsu no yaiba
Saison 1, épisode 13
Ce à quoi je tiens plus qu’à ma vie

[Le personnage au masque de sanglier, face à nous et à Zen’itsu dans la partie gauche et haute du cadre, menace ce dernier dont on ne voit que les épaules et l’arrière de la tête au premier plan. Le sabre de l’assaillant traverse l’image jusqu’au cou du protecteur.]

Outre l’affrontement plus abouti, les profils psychologiques se sont précisés, et j’apprécie qu’ils se complètent. Plusieurs facettes supplémentaires du personnage insupportable ont été dévoilées avec un certain soin et les événements s’enchaînent plutôt bien. Il a fallu en revanche que les dernières minutes m’agacent nettement par l’absurdité de leur contenu, avant qu’une coupe franche au moment de la libération vienne me frustrer encore davantage. Le procédé, quoique désagréable le plus souvent, est connu et attendu, ce n’est pas le problème. Le problème tient dans la manière d’amener cette tension, très pataude en l’occurrence, toujours du fait de l’inaction et de l’inertie du protagoniste qui tarde à agir, sans justification, simplement parce que c’est utile aux narrateurs. Je reste donc malgré moi sur cette mauvaise impression finale, et imprégné de la lourdeur de l’ensemble.

★ 6/10 ★

Œuvre dévoilée au public le
Œuvre auscultée par mes soins le
Impressions formulées le
Impressions publiées le