⋅ 41 / 58 ⋅

Koutetsujou no Kabaneri
Saison 1, épisode 13
Unato kessen 1/3

[Mumei, le personnage clé féminin face à nous, floutée dans la simulation d’une faible profondeur de champ, donne un bon coup de crosse de fusil au zombie qui lui fait face et qu’on voit de dos, la nuque pliée, au premier plan net.]

Ne m’attendais pas à une saison supplémentaire. La fin de la première, de mémoire, m’avait dégoûté. C’était il y a un moment, et ces nouveaux premiers plans, suffisamment lents, magnifiquement colorés, me mettent dans le bain. Le générique d’introduction, surchargé, gâche mon immersion, mais la superbe séquence de batailles qui s’ensuit me reprend ; que de plans excellents, superbes enchaînements, animaction divine, pendant quelques instants… puis il a bien fallu les faire parler, ces personnages charismatiques, et avec les nouveaux, qui le sont aussi, charismatiques, mais du genre antipathique. Dans ce japon décimé, il resterait encore et toujours ces abrutis gueulards, arrogants et querelleurs au pouvoir. Un scénario exacerbant le pire et accumulant jusqu’à l’absurde les tensions qui reste familier malgré le temps qui a passé. Désagréables relents. En tout cas, je me disais qu’à défaut d’autre chose, ce premier épisode serait beau et bien fichu, et j’ai été servi. La coupure sèche, en fin d’épisode, confirme cela dit qu’il s’agit bien d’un long métrage tronqué.

★ 7/10 ★

Œuvre dévoilée au public le
Œuvre auscultée par mes soins le
Impressions formulées le
Impressions publiées le