⋅ 32 / 60 ⋅

Shingeki no kyojin
Saison 1, épisode 51
La lance foudroyante

[Le titan singe rugit et ordonne.]

Un épisode bavard, mais plein de stratégie, au final explosif et toujours aussi angoissant. J’apprécie qu’il y ait un temps consacré à l’introspection du chef militaire en plein vif de la bataille ; le rythme quoique réflexif est bon, même si l’intensité n’est pas maximale. J’apprécie aussi que ce soit une bataille logique, organisée, pendant laquelle chaque camp avance ses pions après s’être préparé, ce qu’on découvre peu à peu (en même temps que ceux qui la vivent découvrent la stratégie de l’adversaire). L’espace compte, la disposition et l’activation des groupes avec leurs compétences propres est importante, ce qu’on déduit constamment de chaque côté ou qu’on sent ou réalise ignorer, l’est encore davantage. Les personnages clés me sont chers, leur action déterminante. L’on sait que tout peut déraper à chaque instant, que ça va déraper, et qu’alors il faudra jouer de l’instinct de survie si c’est encore possible, jouer de cette fougue toute particulière qui habite la série, la faire valoir, ainsi que s’y attelle le mangaka. Une exultation approchée par le protagoniste, mais dans un duel malheureusement un poil redondant… et soudain plié ? Ce serait une saine compensation, d’un scénario en cuirasse de titan.

★ 8/10 ★

Œuvre dévoilée au public le
Œuvre auscultée par mes soins le
Impressions formulées le
Impressions publiées le