⋅ 82 / 82 ⋅ ⇒

Stranger things
Saison 3, épisode 05
The flayed - L’armada

[Plan rapproché sur le visage de la sœur d’un des ados, enquêtrice autodidacte qui s’est mise dans une mauvaise situation et passe un sale quart d’heure.]

J’ai trouvé ça rêche et gueulard souvent dans le premier quart, mais j’ai pu m’investir quand même, au gré des événements nombreux, répartis désormais en trois fils parallèles, deux s’étant rejoints. Outre la cavale insipide dans ces bois sans âme, c’est cette autre progression dans ces locaux secrets et autres tunnels sans fin qui a opéré sur moi ; un amusant jeu de cache-cache, bizarrement plus crédible que ce pseudo-terminator russe infoutu de se débarrasser d’un shérif presque obèse et d’une mère de famille. Mais c’est une fois ces amuses-bouches passés qu’est venu l’impressionnant plat de résistance ; un poil facilement agressif du fait des flashs de lumière, mais ô combien réjouissant, dans cet hôpital soudain transformé en sale cimetière ; toujours ce motif qui mène les personnages principaux allant chercher la merde à fuir ensuite devant la menace, et à s’en sortir malheureusement dans tous les cas ; mais ces affrontements dont j’apprécie le côté brut de décoffrage complètent par leur intensité les cheminements, les quêtes et les enquêtes agréables qui les ont amenés ; un repas équilibré en somme, et même varié, très varié, composé y compris d’avarié, de gel corrosif, de chair apostrophée et de substance mobile et finalement monstrueuse. Après tout ça, j’ai trouvé la coupe salvatrice, parce qu’elle me permet à moi spectateur et contrairement aux personnages de prendre une pause, fort bienvenue malgré le second degré et les quelques moments d’intimité ponctuant l’horreur et les cris. Tout ça est tout de même sacrément difficile à doser, et ces scénaristes s’en sortent globalement très bien.

★ 7/10 ★

Œuvre dévoilée au public le
Œuvre auscultée par mes soins le
Impressions formulées le
Impressions publiées le