⋅ 5 / 9 ⋅

Yuri on ice
Saison 1, épisode 4
Apprendre à s’aimer

La musique sur la fin m’a porté, d’autant que le parallélisme des ambitions et entraînements y était encore un peu plus appuyé ; il y a ce jeu sur les genres et les relations et les attirances, mais qui me laisse incertain, dont ne suis pas sûr qu’il soit exploité à juste titre ; l’ellipse est telle, que tout me paraît disloqué, que chaque situation me paraît être un prétexte pour diffuser quand même le propos, et les explications (sur le milieu sportif) expédiées mais récurrentes, viennent encore corrompre le flux et gréver le tout ; certaines scènes étaient très mal animées, et le recours excessif aux animations et formes arrondies et absurdes me gave ; trouve aussi et enfin que le rapport entre les personnages est traité avec évidence quand il ne l’est pas et avec lourdeur quand il devrait être naturel.

★ 6/10 ★

Œuvre dévoilée au public le
Œuvre auscultée par mes soins le
Impressions formulées le
Impressions publiées le