⋅ 11 / 58 ⋅

Yuri on ice
Saison 1, épisode 08
Programme court de la terrible Coupe de Russie !

[L’adversaire du protagoniste, vu de près et de dessus, tandis qu’il a, pendant sa performance, le patin vers le ciel.]

Pour le moins répétitif ; voir danser mâles efféminés et autres bellâtres virilisés m’intéresse moyennement ; relations stagnent alors qu’on approche de la fin de la série ; suis impressionné par la capacité des animateurs à insuffler une personnalité dans le mouvement et les chorégraphies des personnages ; mais ça manque de tension et d’enjeu ; ces affrontements au sommet ne provoquent aucune sensation qui serait liée à l’ampleur du défi ou à l’éventuelle influence que pourraient avoir les performances de ces sportifs de haut niveau ; les gradins sont remplis d’anonymes hurlant et gloussant, les patineurs sont entourés de personnages qui ne sont que des façades glissant la plupart du temps dans des couloirs, et les bribes d’arrière-plan narratif insérés pendant les représentations des adversaires ne compensent pas l’étroitesse du nœud liant les trois personnages clés ; l’ensemble de ces sportifs, comme ceux du monde réel, assurent dans la diégèse un spectacle, qui pèse parce qu’il est permanent, ou bien est-ce le scénario les accumulant qui pousse à cette superficialité ; laquelle est quoi qu’il en soit difficilement acceptable au regard de l’absence d’intrigue.

★ 5/10 ★

Œuvre dévoilée au public le
Œuvre auscultée par mes soins le
Impressions formulées le
Impressions publiées le