⇐ ⋅ 1 / 6 ⋅

Si un jour, de ta peau je n’ai plus l’odeur ni le goût
Il ne me sera aucunement besoin de la faux
D’une certaine Mort pour y sombrer d’un coup