Joindre le mouvement

[Le sol noir en contraste sur le ciel crépusculaire jauni et chargé de nuages. Découpées et alignées sur ce sol comme pour poser, les silhouettes d’observateurs, des randonneurs probablement, y forment une communauté. Ils partagent ce moment. J’ai l’impression qu’ils sont prêts à aller de l’avant.]

Plaisir partagé, par Flo Dcl, sous C.C. BY

Ah ! Cette page du logiciel de traitement de texte, même elle m’avait manqué ! J’ai l’impression de n’avoir pas écrit depuis des lustres. C’est-à-dire que je me suis concentré sur la recréation de Réalités & Fictions et que, comme le code n’est pas ma spécialité, j’y ai passé un temps fou. En cette fin mars, peu après le lancement officiel du printemps, je suis, cela dit, bien content. J’ai l’impression d’avoir surmonté un obstacle, d’avoir vaincu et d’en sortir grandi. J’ai désormais un site qui me plaît franchement, que j’assume complètement et que je suis même prêt à promouvoir. Une belle vitrine pour mes textes qu’il ne me reste plus qu’à montrer… et à produire encore et encore. Ça doit rouler maintenant ! Je dois vraiment continuer, persévérer, avancer sur cette voie que je me trace en temps réel : être auteur, d’écrits certes, mais plus seulement, d’image et de contexte aussi. Les outils du web permettent de mettre en valeur la créativité, de faire savoir et de partager et il serait vraiment trop dommage de ne pas en profiter.

Oui, non seulement je veux produire, mais je veux partager, et pas seulement ce que j’ai produit. Je veux partager ce que j’ai perçu et qui m’a plu ou touché ou emporté et j’ai très envie de le faire en plongeant dans cette époque du multimédia, des médias de tout type mais qui se donnent presque intégralement par cet unique canal, au fil de cette toile infernale et qui, après une quinzaine d’années, n’en finit plus de m’épater. Le web reste extraordinaire, notamment parce qu’il s’enrichit de jour en jour. Difficile de déclarer sa flamme à un engin si complexe en réalité, si dense, sur lequel on trouve le meilleur comme le pire, et qui, s’il reflète en tous ces points la vie, n’en est pas moins souvent qu’un pâle reflet.
Sauf que régulièrement, j’y trouve des choses qui lui donnent, à cette vie, une dimension supplémentaire. Au fond, c’est ce que je veux apporter aussi : cet ingrédient qui ajoute à la richesse infinie qui nous entoure déjà. Je veux participer, en somme, et si le web n’est qu’un outil, il a le mérite d’être et surtout d’être à la mesure de n’importe quelle ambition.

Arf, point trop n’en faut… et en même temps, mon site, je l’aime, et mon Tumblr aussi. Pensez, j’y investis tellement de temps et d’énergie… Ce que je voyais comme un biais pour arriver à mes fins et en train de devenir la raison d’être, tandis que je retrouve ma mesure d’individu là-dedans, minuscule et au mieux complémentaire. Je suis réellement fasciné par tout ce qu’on trouve d’intéressant sur Tumblr, sur Flickr ou sur Vimeo et consorts, par exemple. Et bien que Wordpress pose parfois problème, il reste une superbe base de travail, géniale même, parce qu’elle peut devenir à peu près n’importe quoi et s’adapter à n’importe qui, pour peu qu’on s’y implique. Et tout ça n’existerait pas sans les communautés qui initient, font vivre et exploitent ces outils d’aujourd’hui, alors merci à tous !

Ne reste plus qu’à aimer davantage et pour les bonnes raisons mes mots, à croire sincèrement en mes capacités et à continuer, surtout, d’aller vers l’autre et donc de l’avant. Car toutes ces expressions ne sont finalement rien d’autre que des opportunités d’échanger, que des propositions qui seront ou non acceptées et qui alors feront réellement sens. J’intègre petit à petit qu’il ne s’agit pas de viser la perfection, mais de trouver la juste adresse quelque part entre la qualité, l’accessibilité, la spontanéité et la récurrence. Il n’y a pas à tergiverser, il n’y a qu’à continuer d’essayer, en se faisant toujours plus plaisir.

Et comme un bon tempo n’arrive jamais vraiment par hasard, je repartage cette vidéo d’une conférence TED sur les éventuelles avancées démocratiques liées au code et à internet.

Comment internet transformera un jour notre gouvernement
TED, Clay Shirky, Édimbourg, juin 2012, C.C. BY-NC-ND 4.0, via Nikopik